Idéal Standard, Aude Picault, Dargaud, 17,95€

ideal-stadardMa main à couper que vous serez tentés d’associer au moins un des personnages à quelqu’un de votre entourage, et de vous retrouver vous-même dans les réflexions de l’un d’entre eux…

Il y a Claire, l’héroïne sympathique et romantique sans excès, jeune trentenaire infirmière en néonatalogie qui désespère un peu de rencontrer un homme qui ait envie de s’engager, avec qui elle puisse imaginer avoir un enfant… jusqu’à ce que Frank croise sa route et ma foi, pourquoi pas…
Il y a donc Frank, « un-Homme-un-vrai », témoin, ainsi que son collègue et sa sœur particulièrement, du sexisme ordinaire, celui qui passe presque inaperçu, paraît normal et fait pourtant beaucoup, beaucoup de mal…
Il y a la collègue jeune maman au couple un peu perturbé depuis l’arrivée du bébé,
Et la vieille maman, témoin elle d’une époque à laquelle les jeunes filles choisissaient peu leur destin et surtout étaient éduquées à l’accepter quel qu’il soit…
Il y a aussi cette foutue gynéco vraiment pas fine, et cette fichue belle-mère, qui croient malin de la mettre face à son inquiétude de ne pas faire de bébé à temps…
Et heureusement la bonne copine bisexuelle pleine de bons conseils…

Avec toutes ces histoireS de coupleS, Aude Picault nous parle l’air de rien, avec de jolis dessins tous doux et un brin de cynisme (tu m’étonnes !) de pression sociétale, de machisme et donc de féminisme, de sexualité et donc de féminisme, de maternité et donc de féminisme, d’amour et donc, oui, de féminisme…
Ce serait pompeux de dire que c’est une lecture indispensable, mais c’est vrai qu’en la lisant on pense fatalement à certaines personnes dans les mains de qui on aimerait la mettre, ça leur ferait du bien… et dès le lycée !

Un très gros coup de cœur  !

Cécile

RÉSERVEZ EN LIGNE

 

Groenland Vertigo, Hervé Tanquerelle, Casterman, 19€

groenland« Un racontar, c’est une histoire vraie qui pourrait passer pour un mensonge, à moins que ce ne soit l’inverse. » Jorn Riel.

Je ne serai pas originale en répétant ce qu’écrivent, unanimes, les critiques : ça saute tellement aux yeux…
On trouve dans cette BD un sacré beau mélange entre le clin d’œil appuyé et rigolard aux aventures de Tintin – l’auteur va jusqu’à lui reprendre sa typographie – et la magie joyeuse des nouvelles de Jorn Riel, qu’Hervé Tanquerelle avait précédemment adaptées.

On ne sait plus ce que l’on doit croire, tant les personnages loufoques et les situations improbables sont crédibles, fichtrement dingues mais crédibles…
Et peu importe qu’on y croie ou non : on a passé un bon moment à rire, à voyager, et à trouver beaucoup de poésie dans cette histoire d’expédition maritime scientifique et artistique dans les contrés glaciales du Groenland.

Hervé Tanquerelle, un auteur à découvrir… à venir, un jour, une chronique sur La Communauté, récit de l’expérience post-68  de vie en communauté de son beau-père  !

Cécile

RÉSERVEZ EN LIGNE !

Au bout du fleuve, Jean-Denis Pendanx, éditions Futuropolis, 20€

bout-du-fleuveIl n’en est pas à son premier coup, Jean-Denis Pendanx, il y a eu avec Christophe Dabitch les magistraux Abdallahi et ronimus (pour n’en citer que 2)… Et là, c’est bien de coup dont on parle, oui, un bon gros coup de poing dans le ventre. Une grosse baffe de réalité dans la gueule, soigneusement diluée dans une quête fictionnelle impeccablement ficelée.

Une réalité terrible, celle du delta du Niger notamment, devenu un véritable ENFER sur Terre à cause de l’exploitation du pétrole, légale ou non…
Mais aussi de la réalité d’un pays magnifique, (le héros passe, par exemple, par l’étonnante cité lacustre de Ganvié), au peuple généreux, tourmenté entre modernité et croyances fétichistes ancestrales…

Adepte de la couleur directe, Jean-Denis Pendanx nous impressionne à chaque fois. Il parvient à nous toucher tant par son récit que par son dessin : mention spéciale pour les scènes dans l’enfer, la géhenne, où le héros trouve peut-être l’issue de son voyage…

Un grand bravo.

Cécile

RÉSERVEZ EN LIGNE!

Les voyages d’Ulysse, E. Lepage, S. Michel & R. Follet, éditions Daniel Maghen, 29€

ulysseXIXe siècle. Salomé, jeune capitaine de navire au passé d’abord idyllique puis dramatique, est à la recherche d’un peintre qui pourrait bien être la clé de résolution de toute son épopée.
Les flash-back sont remarquablement maîtrisés, c’est fluide, on se fait entraîner dans l’histoire comme les bateaux sur les longues vagues…
On en ressort dans un état second, flottant, ému par tant de beauté, avec l’impression d’avoir voyagé aussi… et l’envie de contempler jusqu’à plus soif les aquarelles d’Emmanuel Lepage, et les planches de René Follet, vieux (très vieux !) routard de la BD qui sont intégrées au récit comme étant les œuvres de ce prodigieux peintre de la Grèce antique dont Salomé recherche la trace…

Il y a tout. La beauté, l’aventure, la poésie, l’amour… Un gros gros coup de cœur, qui se voit conforté par son attribution du prix des critiques et journalistes BD 2016 ! Contentes de voir ainsi récompensé l’auteur par ailleurs d’Un printemps à Tchernobyl et de La lune est blanche, pour n’en citer que deux, dans une veine documentaire cette fois.

Cécile

RÉSERVEZ EN LIGNE !

 

Enregistrer