Une sœur, Bastien Vivès, Casterman, 20€

« Jamais de la vie on ne l’oubliera la première fille qu’on a pris dans ses bras »

Encore un été à regarder passer les mêmes vagues, à faire les même puzzles, chercher les mêmes crabes sous les mêmes rochers, manger les mêmes glaces dans la même maison secondaire où ils vont chaque année.
Mais ça a l’air de lui convenir, à Antoine, de passer ses vacances au rythme de ses rêveries enfantines, de ses dessins pré-adolescents.
C’est là qu’arrive Hélène. De trois ans son aîné, elle a l’air tellement plus « grande ». Et si finalement cet été les faisait grandir… ensemble ?

Bravo bravo bravo Bastien Vivès, pour toutes ces émotions qu’offre Une sœur,  pour tous ces silences, tous ces regards et ces non-dits, pour la tendresse et la bienveillance du récit, pour la justesse du trait, l’érotisme innocent des scènes complices et surtout pour l’introspection nostalgique que l’on savoure encore après avoir tourné la dernière page…

Sara

RÉSERVEZ EN LIGNE !

Les deux vies de Baudoin, Fabien Toulmé, Delcourt Mirages, 25€50

Nous avions déjà eu des doutes avec la première BD de Fabien Toulmé, Ce n’est pas toi que j’attendais, sa deuxième le confirme : cet auteur est un génie !!

Baudoin mène une vie d’une banalité et d’une tristesse à mourir : métro-boulot-dodo !
À mourir, on ne croit pas si bien dire… Un cancérologue lui annonce qu’il a un cancer très avancé et qu’il ne lui reste plus que quelques mois à vivre !
Son frère, médecin baroudeur et aventurier (à tous les niveaux !), décide de l’embarquer au Bénin où il est envoyé en mission pour lui faire redécouvrir le monde et la vie…

C’est génial, fabuleux, drôle, émouvant, intelligent, c’est… whaouh !!
Fabien, merci merci merci et bravo !

Coline

RÉSERVEZ EN LIGNE !

Culottées, Pénélope Bagieu, éditions Gallimard, 19.50€

culotteesL’histoire retient surtout les hommes, c’est, hélas, un fait indéniable. Hé, quoi, elles n’étaient quand même pas toutes soumises en cuisine les femmes, non mais ! Aaah !
Voilà une BD qui en réhabilitera quelques-unes, toutes plus géniales les unes que les autres, et sous le crayon de Pénélope Bagieu, c’est jubilatoire.
D’ailleurs vous pouvez vous en faire une belle idée en retrouvant ses planches prépubliées sur son blog , hébergé par le monde.fr.

On y retrouve au détour d’une page la célèbre Joséphine Baker (encore elle !) entre une sirène devenue la star de cinéma délivrant les femmes de leur encombrant costume de bain, et une gynécologue de la Grèce antique qui pratiqua grimée en homme avant d’obtenir que les femmes puissent ré-exercer ce métier qui leur avait été confisqué…

Une très bonne idée de cadeau de Noël !!

Cécile

RÉSERVEZ EN LIGNE !

Joséphine Baker, Catel & Bocquet, Casterman écritures, 26.95€

bakerAprès avoir rendu hommage à Olympe de Gouge, Kiki de Montparnasse et Benoîte Groult, c’est à l’histoire palpitante de cette star mondiale du Music Hall que s’est attaqué le couple redoutablement doué que forment Catel et Bocquet.

La vie de Joséphine Baker méritait bien un tel pavé tant elle a été peu banale :
danseuse noire dans une Amérique ségrégationniste d’une hypocrisie crasse, femme libre régulièrement amoureuse, artiste engagée, pour la France sa terre d’accueil notamment, contre la ségrégation dans son pays natal, pour la paix avant tout, mère adoptive aux rêves fous…

Le trait de Catel Muller et le rythme du scénario de Louis-José Bocquet restituent magnifiquement la gaieté, l’énergie et la drôlerie de cette artiste qui a marqué son époque !

Cécile

RÉSERVEZ EN LIGNE !

Goupil ou face, Lou Lubie, éditions Vraoum, 15€

goupilNous avions publié, il y a 1 an, un coup de cœur sur une BD qui parlait de la maladie de Crohn, en vous garantissant que malgré le sujet peu attrayant, elle était bouleversante. Coup de cœur qui a été conforté par l’attribution du prix spécial du jury d’Angoulême… alors persistons dans le domaine de la santé avec… les troubles bipolaires !

Goupil ou face, c’est l’histoire de l’auteure, qui souffre de cyclothymie, l’une des facettes de cette affection. Son goupil, c’est sa maladie, ce petit animal parfois encombrant qu’elle a dû apprendre à apprivoiser…
Le trait rond de Lou Lubie et le choix de la personnification sont très efficace pour raconter, expliquer clairement avec humour ses déboires, on passe un beau moment de lecture, qui est d’autant plus épatant que c’est la première BD de cette auteure : une réussite !

Cécile

RÉSERVEZ EN LIGNE !