Le garçon incassable, Florence Seyvos, éd. L’Olivier, 16€

garçon-incassableJoseph Keaton est devenu « Buster » le jour où, à peine âgé de six mois, il dégringole les escaliers de la pension familiale sans se faire la moindre blessure. C’est ce jour-là qu’il devient « une sorte de spécialiste mondial de la chute ». Ses parents le feront très rapidement entrer dans leurs spectacles en tant que projectile humain, lançant sa grande carrière artistique.

Henri est un jeune garçon un peu particulier, « extrêmement maigre, à la mâchoire prognathe », dont la « démarche [fait] penser à un bulldozer qui aurait perdu une chenille », un grand garçon simple, un peu bègue, incapable de malice. Un garçon que son père cherche à rendre le plus normal possible. Par le travail et par la force s’il le faut.

Keaton semble incassable malgré ses chutes spectaculaires qui feront son succès. Henri, protégé par sa famille, semble résister aux attaques du monde extérieur et arrive à se construire, bon an mal an.

Joseph et Henri, deux personnalités fortes, deux vies hors normes, deux destins qu’unit Florence Seyvos en leur rendant un bel hommage.

Coline

Publicités

Donnez-nous votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s